Toute personne saine d’esprit peut rédiger un testament. Il s’agit de mettre par écrit des dispositions qui ne prendront effet qu’au décès (contrairement à une donation dont l’effet sera immédiat).

 

Quels sont les avantages du testament ?

Tout d’abord, sa très grande souplesse tant au regard de son contenu qu’au regard de sa forme.

En effet, il peut contenir des dispositions  patrimoniales (portant sur des biens immobiliers ou mobiliers, des liquidités) mais également des dispositions extra-patrimoniales (par exemple, l’organisation des funérailles).

Lorsqu’il concerne la transmission d’un patrimoine, il peut prendre différentes formes : s’il porte sur la totalité des biens, on parlera de legs universel; s’il porte sur un ou plusieurs biens déterminés, on parlera de legs particulier ou à titre particulier.

 

Quant à sa forme, il suffit qu’il soit écrit, daté et signé par le testateur lui-même pour être valable. On parle alors de testament « olographe » ;  il est conseillé qu’il soit déposé chez un notaire afin d’en assurer sa conservation ; celui-ci devra le faire enregistrer auprès d’un fichier (appelé le fichier central des dispositions des dernières volontés)  alimenté par les notaires. Le coût d’enregistrement auprès du fichier est de 10.74 €.

Dans l’hypothèse où le testateur ne peut par lui-même écrire son testament par suite d’incapacité physique, celui-ci pourra être établi en la forme authentique, c’est-à-dire reçu par un notaire en présence de deux témoins choisis par le testateur ou bien en présence d’un second notaire.

 

Le second avantage du testament réside dans sa libre révocabilité contrairement à la donation qui obéit à l’adage « donner et retenir ne vaut ». Cela signifie qu’il peut être défait, modifié, annulé et refait à tout moment et ce sans avoir à en préciser les raisons.

 

Enfin, la modicité de son coût constitue un autre avantage du testament. Pour l’établissement d’un testament dit olographe, il n’y a pas de coût particulier en dehors des frais d’enregistrement auprès du fichier central des dispositions de dernières volontés, si le testament est déposé chez un notaire (soit 10.74 €) et  sous réserve d’éventuels  honoraires de consultation. Pour l’établissement d’un testament authentique, la provision sur frais est de l’ordre de 200 €.

Pour conclure, il faut souligner que le testament est devenu depuis quelques années, un outil couramment utilisé pour organiser la transmission de son patrimoine lorsque la loi ne prévoit rien ou, lorsqu’elle établit des règles qui ne sont pas en adéquation avec les objectifs des parents ou ceux des époux, notamment au sein des familles recomposées ou bien encore des couples non mariés.