Un succès lié a des impacts sociétaux concrets

Placer son argent tout en ayant à cœur d’aider ceux qui en ont le plus besoin, telle est la démarche des épargnants solidaires. « J’ai besoin de savoir que mes économies participent à soutenir une cause plus large, que je n’aurais pas pu aider aussi facilement à mon petit niveau » souligne Aline, épargnante solidaire de 42 ans.

Elle a donc opté pour l’épargne salariale, dans le cadre de son plan d’épargne entreprise, via un Fonds Commun de Placement d’Entreprise Solidaire (FCPES). Aline est loin d’être la seule à se préoccuper de la portée sociale de ses investissements. Le baromètre annuel de la finance solidaire, établi conjointement par La Croix et l’association Finansol, recense 366 000 nouvelles souscriptions à un placement solidaire pour la seule année

2017, portant ainsi le total des encours à 11,5 milliards d’euros. La croissance de ce secteur financier a été rapide car seulement 1,7 milliard d’euros y étaient dédiés il y a une dizaine d’années.

Si les français sont de plus en plus en nombreux à se rassembler autour de l’épargne solidaire c’est entre autre parce qu’ils constatent des preuves de l’efficacité sociale de leurs placements. Le label Finansol, garant de leur vertu solidaire, rapporte qu’en 2017, ceux-ci ont permis de créer ou de sauvegarder 45 000 emplois, de reloger 3 700 personnes, d’approvisionner 36 000 foyers en électricité renouvelable et de soutenir plus de 80 acteurs du développement économique de pays en développement.

Épargner tout en bénéficiant de réductions fiscales

Les solutions de placements disponibles sur le marché de la finance solidaire ne cessent d’augmenter pour répondre à cette demande croissante des épargnants. En 2017, on comptait 150 placements labellisés Finansol. Les critères d’octroi de ce label par un comité indépendant sont nombreux, notons toutefois les plus importants tels que la solidarité, la transparence et la politique de commercialisation des produits.

La MAIF fut le premier assureur français à proposer une gamme de produits d’épargne intégralement solidaires. Elle dispose aujourd’hui de trois livrets d’épargne solidaire, mais aussi d’un contrat d’assurance vie responsable et solidaire et d’un fonds d’investissement de proximité (FIP). Pour 10 000 euros versés sur ce fonds, un emploi sera créé ou sauvegardé et 1 800 euros seront économisés au titre d’une réduction d’impôt sur le revenu. Des avantages fiscaux qui, bien que non négligeables, ne constituent pas forcément la motivation première des épargnants.

Donnez du sens à votre épargne : découvrez l’assurance vie MAIF