Les français et l’épargne

En France, à ce jour, plus de la moitié du patrimoine financier des ménages est composé de placements sans risques : épargne réglementée, livrets, fonds en euros de l’assurance vie.

En 2014 comme depuis quelques années, l’assurance-vie en euros est restée le placement préféré des français. Et pourtant, le taux de rendement des fonds en euros de l’assurance vie baisse régulièrement : ces vingt dernières années, il est passé de 6% à environ 2,5% et cette tendance à la baisse va se poursuivre. En effet, pour ce type d’assurance-vie à capital et rendement garantis, les sociétés d’assurance investissent en obligations émises par les états français ou européens et en emprunts d’entreprises ; l’Etat français, par exemple, emprunte aujourd’hui à 0,9% sur dix ans.

 

Une sécurité assumée

Bien sûr, en contrepartie des faibles taux de rendement, les épargnants bénéficient d’un certain nombre d’avantages. La sécurité -aucun risque de perdre une épargne ultra-sécurisée, le capital et les intérêts servis d’un fonds en euros sont garantis. La souplesse : tout ou partie de l’argent placé est disponible à tout moment dans les conditions fiscales définies. Enfin, dans la plupart des cas, une exonération fiscale s’applique après 8 ans d’épargne.

Cependant, de l’avis de nombreux économistes, les taux de rendement de ces fonds euros risquent de baisser encore les prochaines années. Cela ne décourage cependant pas nombre d’épargnants, qui semblent réfractaires au moindre risque. Pour les autres, plus audacieux, des solutions existent pour diversifier leur épargne et augmenter sa rentabilité.

 

Comment diversifier son épargne

Une des solutions pour diversifier consiste à opter pour les unités de comptes, souvent proposées par les assureurs parallèlement au fonds en euros ; elles présentent l’avantage de profiter du potentiel des marchés financiers dans un cadre fiscal avantageux. Ce placement reste plus rémunérateur pour les épargnants, surtout quand l’évolution des marchés financiers est favorable. Plusieurs solutions s’offrent aux épargnants : gérer eux-mêmes ou bien déléguer la gestion ; pratique pour ceux qui ne maîtrisent pas les marchés financiers. Autre solution pour diversifier son épargne au sein de l’assurance vie, les placements immobiliers : ils offrent de bonnes performances dans la durée.

Sources Enjeux Les Echos février 2015, le Parisien Economie