Nous compterions parmi les champions européens du bas de laine. Selon l’INSEE, les Français placent 15% de leurs revenus, quand la moyenne sur la zone euro avoisine les 11%. Pour plus de deux personnes sur trois, la motivation de l’épargne est de se préserver des éventuels coups durs. L’anticipation de la retraite est le second levier du placement des économies ; les difficultés structurelles du système par répartition n’y sont sans doute pas étrangères.

Et le plaisir dans tout ça ?

Plus de 80% des Français possèdent un livret (livret bleu, livret développement durable). C’est le « placement par défaut », la première façon de mettre des économies de côté. Cependant, en considérant la quantité d’argent déposée chaque année, l’assurance-vie a la faveur des épargnants. Si ce placement peut être utilisé comme outil de gestion d’avenir, il est aussi indiqué comme réserve disponible pour des projets « plaisir » ou des projets d’ampleur, par exemple un achat immobilier ou tout type de projet nécessitant une épargne conséquente acquise sur une certaine durée, quelques années en général. De quoi séduire les jeunes générations. L’opportunité d’un voyage en Australie ou la construction d’une piscine…. la vie réserve parfois de belles opportunités.

Disponibilité des placements

Selon une récente enquête commandée par la Fédération française de l’assurance, la disponibilité des ressources est un critère primordial pour les épargnants : la deuxième derrière la sécurité des placements. Pouvoir disposer de tout ou partie de son argent peut être possible avec l’assurance-vie, dans ce cas, on parle de rachat partiel ou total.

Fiscalité avantageuse

Si vous décidez de retirer de l’argent, la fiscalité de ce type de contrat s’applique sur les intérêts, pas sur le capital placé. En plus, la taxation est dégressive après quatre ans. Après huit ans, les titulaires bénéficient d’un abattement conséquent (4 600 euros pour un célibataire, 9 200 euros pour un couple) avant d’être ponctionnés sur les plus-values.
Ainsi, contrairement aux idées reçues l’argent placé sur un contrat d’assurance-vie est facile à débloquer et sans perdre ses avantages accumulés… surtout si on sait patienter un peu avant de pouvoir plonger dans sa propre piscine.

MAIF-assurance-responsable-solidaire

Sources – Enquête IPSOS  « Les français, l’épargne et l’assurance vie mars 2017 » pour la Fédération Française de l’Assurance
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2894030sommaire=2894036
http://www.capitaine-epargne.com/actualite-epargne/top-3-des-raisons-pour-lesquelles-les-francais-epargnent/